Que penser de la licence pour casinos en ligne Curaçao E-Gaming?

La licence pour casinos en ligne Curaçao E-Gaming est l’une des plus répandues sur le marché des casinos en ligne. Elle apparaît aussi comme faisant partie des plus anciennes : son activité régulatrice remonte à 1996, voire à 1993 si l’on prend en compte la première étape de fondation.

Compte tenu de ces informations, il pourrait paraître étrange de se demander, au début des années 2020, ce qu’il faut penser de cette licence. En effet, son ancienneté et son utilisation à travers le monde n’en font-elles pas un gage de confiance indéniable ? Voici notre analyse.

Une licence globalement fiable

De manière générale, la licence Curaçao E-Gaming équivaut à un indice de fiabilité pour le casino qui en a fait la demande et l’acquisition. Il faut comprendre par là que certains points importants ont été vérifiés en amont, parmi lesquels la solvabilité de la structure, la politique en termes de redistribution des gains et la légitimité juridique de la société chapeautant la plateforme.

À ce stade, on ne saurait considérer la commission responsable de cette licence comme étant foncièrement « malhonnête » ou comme impropre à délivrer des certifications en règles. Cela dit, quelques polémiques ont suscité des doutes auprès de certains utilisateurs ou entrepreneurs.

La licence Curaçao E-Gaming : quelques zones d’ombre au tableau ?

Au-delà de l’aspect purement « administratif », consistant donc à délivrer, moyennant une certaine somme, leur licence aux casinos en ligne, les commissions de paris sont généralement tenues de régler certains conflits. Les joueurs lésés devraient pouvoir obtenir de l’aide auprès de l’organisme, puisqu’il s’est porté garant d’une certaine fiabilité.

curacao egaming logo de la licence de jeux
Le logo de Curaçao eGaming

Dans les faits cependant, rares sont les cas où la Curaçao Gaming Commission s’est montrée vraiment efficiente en tant que médiatrice. Certaines plaintes sont restées sans suite, souvent à cause d’un flou juridique.

Cela ne signifie pas que cette licence soit synonyme de malversations, loin de là, mais qu’elle ne rend pas les utilisateurs à l’abri de certaines déconvenues.

Un sésame trop accessible ?

Il faut savoir que derrière l’attribution d’une licence se « cache » toujours des intérêts économiques. La société, depuis sa fondation, a régulièrement été accusée de délivrer les fameuses certifications trop facilement, sans assurer un suivi systématique ou une véritable analyse de fond.

Par ailleurs, il est toujours complexe de vouloir réguler une instance… régulatrice. Cette tension a parfois mené à des situations délicates, qui ont conduit les compagnies de casinos en ligne à préférer d’autres commissions plus transparentes et accessibles.

La licence Curaçao E-Gaming : notre bilan

Nous ne cherchons pas à décourager les propriétaires de casinos en ligne à redouter la licence Curaçao E-Gaming, pas plus que nous n’invitons les joueurs à se méfier des sites qui l’utilisent comme preuve de légitimité.

Ceci étant dit, nous tenions à vous rentre attentif aux quelques manquements qui ont été constatés ; étant donné le grand nombre d’acteurs impliqués dans le processus, il peut arriver que les joueurs ou clients se sentent lésés.

Une licence de casino avec une portée limitée

Chacun devrait pouvoir se forger une opinion selon les expériences qu’il a vécues. De manière générale, ce « sceau d’authenticité » reste une référence depuis plusieurs décennies. Toutefois, lorsqu’on creuse en détails les spécificités de cette licence, on voit clairement qu’elle est loin d’être idéale et qu’elle sert surtout d’argument marketing aux casinos virtuels qui ne peuvent pas obtenir de vraies bonnes licences comme la UK Gambling Commission, la Malta Gaming Authority et autres.

 

Laisser un commentaire